Sondage: Pour ou Contre les Eoliennes?


Un peu de vent, et hop de l’énergie gratuite et renouvelable. Tentant non? Voici un petit sondage pour connaitre votre avis comme vos préjugés (positifs ou négatifs) avant un article entier sur ce dossier.
Si vous avez déjà des questions sur les éoliennes, les commentaires sont là pour ça.

Gaz de Schiste: La Position de Nicole Bricq, Nouvelle Ministre de l’Ecologie


Bienvenue à toutes et tous dans le premier article de ce blog dédié, entre autres, à la surveillance de la présidence de François Hollande sous le prisme de l’Ecologie.

En juin 2011, la sénatrice PS de la 6ème circonscription de Seine et Marne, Nicole Bricq expliquait son positionnement à l’encontre des forages visant à extraire le Gaz et Huile de Schiste.
En plus de son opposition claire et assumée, elle expliquait aussi l’étrangeté de niches fiscales octroyées à 2 entreprises clés de ce secteur dont une dénommée « Toréador ».

Après son Grenelle fantoche, l’UMP nous confirme donc sa piètre vision de l’Ecologie comme des Finances Publiques.
Pire, signalons que l’un des administrateurs de cette société – vice-président du conseil d’administration pour être précis n’est autre que Julien Balkany, demi-frère du sulfureux Patrick Balkany, maire UMP de Levallois et proche de l’ancienne parodie de Président de la République.

Pour la petite anecdote: Dans sa biographie officielle, Julien Balkany détaille « sa vie, son oeuvre » afin de se présenter en tant que député des expatriés pour les USA et le Canada, aux prochaines législatives. Question étiquette : tendance droite et centre, non-encarté officiellement à l’UMP. (sic!)
Pendant que les forages massacrent définitivement l’écosystème, Julien Balkany se vante même d’avoir été « élu en 2008 parmi les « 30 jeunes financiers qui comptent » par le magazine américain Trader Magazine » via « son fonds d’investissement Nanes Balkany Partners, actionnaire de référence de la société pétrolière Toréador Resources ».
Et de cerner la motivation du personnage: l’argent roi.

Il y a urgence
Profitant de la cohue médiatique entourant la fin du quinquennat, à l’instar de l’infâme Jean-Louis Borloo ayant signé 17 permis de forage lors de son départ du ministère du Développement Durable, François Fillon ministre remplaçant de NKM à ces questions, a octroyé des permis de forer à Cahors.

Cette autorisation a été techniquement signée par la DREAL, Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, qui dépend Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL), au prétexte fallacieux d’une sémantique différente entre la technologie interdite par la loi et la proposition des industriels.
Immonde procédé.

Le changement c’est maintenant?
En tout état de cause, tant qu’une loi n’est pas votée pour interdire tous forages en vue de l’extraction de ces gaz et huiles, et ce quelle que soit la méthode utilisée, les nappes phréatiques françaises demeurent en danger.

Chère Mme Bricq, maintenant que vous êtes Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, en lieu et place de Cécile Duflot, vous n’avez plus qu’à transformer votre discours en actes! Nous serons vigilants.


MAJ 08/06/2012: Notre nouvelle ministre semble bien partie question respect des promesses puisque son ministère vient de publier la carte de France des demandes de permis de forage en tout genre (Gaz de schiste, pétrole…).
A voir ici

Plus d’infos:
Gaz de schiste : le permis de Cahors validé, la Dordogne inquiète !
La Méditerranée et l’Île-de-France, nouveaux eldorados des pétroliers ?
Les gaz de schiste vont-ils resurgir après la présidentielle ?
Gaz de schiste : à l’Assemblée, le lobbying des pétroliers
Gaz de schiste : les pétroliers texans de Toreador lorgnent sur le bassin parisien
Le Blog de L’Eau dans le Gaz
Une huile de schiste en campagne pour Borloo