Haro sur le Triclosan, l’Antibactérien phare


Il aura suffit d’une nouvelle étude américaine pour enfin lancer une saine polémique sur le Triclosan. L’un des co-auteurs de l’étude effectuée sur des souris, Bruce Hammock décrit les résultats: « Nous avons été surpris par l’importance de l’altération de l’activité musculaire dans des organes très divers et à la fois dans le muscle cardiaque et dans les autres muscles ».
Malheureusement pour le citoyen lambda, on ne peut que constater une nouvelle fois le retard quasi criminel entre production industrielle et étude scientifique.
En effet, depuis plusieurs années, la liste des nuisances faites par le Triclosan, antibactérien très répandu, ne cessait de s’allonger:
– cancérigène potentiel
– perturbateur endocrinien
– résistance des bactéries

Triclosan
Source image: http://business-ethics.com/

Où le trouve-t-on?
Un peu partout, du dentifrice aux sacs poubelle en passant par la literie. Mais c’est évidemment dans le milieu de l’hygiène corporelle que l’on retrouve le plus ce composé chimique.
Ainsi on trouve sa trace dans les dentifrices, comme par exemple ceux de la marque:
Tonigencyl avec le composé Trilitol® – mélange de Triclosan et de Xylitol
– Colgate Total pour combattre la gingivite
– Signal comme on peut le voir ici accompagné de Citrate de Zinc (dans la fiche technique) ou là avec du fluor. Il est donc devenu un argument commercial. « Le Triclosan c’est bon pour la santé » semblaient nous dire les industriels.
Manque de chance, il y a des scientifiques, qui malgré les problèmes de budget, font leur travail…
Même topo chez beaucoup (mais pas tous) de bains de bouche, souvent préconisés par les dentistes en attendant de réparer une dent malade, ou après une opération…Les mêmes dentistes qui vous installent de jolis amalgames dentaires pas si inoffensifs que cela, bien au contraire!

La réaction des industriels…
Selon Psychomedia, la firme Johnson & Johnson (Aveeno, Le Petit Marseillais, Neutrogena, RoC, Rembrandt, Clean & Clear et Lubriderm) a annoncé le retrait du triclosan, des phtalates, des parabènes et des fragrances non indiquées sur les étiquettes… d’ici 2013 pour les bébés, mais seulement d’ici 2015 pour les adultes.
Une annonce rapide, histoire de marquer un grand coup, mais finalement des actions tardives comme toujours pour écouler les stocks! L’objectif des industriels étant toujours de laisser couler de l’eau sous les ponts, tant qu’un scandale ou une étude majeure n’a cassé ni les ventes, ni la réputation.

… pas si rapide que ça!
Dès l’année dernière en août dernier, le concurrent Colgate-Palmolive avait déjà remplacé le Triclosan par de l’acide lactique dans son liquide à vaisselle antibactérien (Palmolive Antibacterial Dish Liquid) et son savon à main liquide (Softsoap liquid hand soap), selon le NYT.
Inutile de chercher la coïncidence, il n’y en a pas. Les industriels demeurent parfaitement au courant des risques de leurs produits mais tergiversent grandement dès qu’il s’agit de modifier les formules de leurs produits, source de coûts supplémentaires, une fois la production lancée.

Une question d’environnement
Le risque majeur reste malgré tout pour l’environnement où une concentration importante de triclosan (dans les eaux usées notamment) « peut être nocive pour l’environnement » selon Santé Canada. D’où la réaction du gouvernement canadien (certainement suivi par bons nombre de gouvernements sensibles aux lobbies) de « mener des consultations avec l’industrie sur la possibilité de réduire volontairement le triclosan dans des produits »
Pourquoi discuter finalement, puisque le risque, pardon, les risques sont avérés. Le courage politique et la santé publique imposent de concevoir un agenda réaliste industriellement mais le plus court possible afin de supprimer totalement le Triclosan des produits manufacturés. Car, comme l’a prouvé Colgate Palmolive, des paliatifs existent d’ores et déjà.
Alors pourquoi continuer à perturber les hormones des clients (grands et petits) et polluer l’environnement?

Mais la propagande demeure
Pour en revenir aux bains de bouche au Triclosan, curieusement dans une référence en ligne fournissant des documentations pour le CNRS on peut lire:
« Grâce à ces propriétés, les bains de bouche sont utilisés pour la prévention des affections bucco-dentaires et des infections nosocomiales, d’une part et dans le traitement des lésions infectieuses ou inflammatoires d’autre part.[…] Trois molécules principales ont été étudiées dans cet article: – la chlorhexidine qui donne toujours lieu à de nombreux travaux – le triclosan d’utilisation odontologique récente et dont l’intérêt réside dans l’innocuité, et donc la possibilité de prescription à long terme, – le fluor et ses dérivés dont l’action reminéralisante est certaine, et qui sont de plus en plus intégrés dans les programmes de prévention des ministères de la santé. »
Ou comment distiller une idée fausse dans la population…scientifique de manière totalement officielle: Triclosan = Innocuité donc Traitement à long terme possible!
Bien au contraire, avec les dernières études, il faut réduire l’utilisation du Triclosan au maximum.

Les paliatifs
Pour les bains de bouche, dirigez vous vers la Listerine (sans triclosan), et mieux la version sans alcool, Listerine Zero, puisque l’alcool pris sous cette forme aurait des influences néfastes. D’où la recommandation ultime, d’utiliser des bains de bouche, quel que soit leur type, de manière ponctuelle dans le cadre d’un traitement médical.
Pour les savons, les études prouvent qu’ils ne sont pas plus efficaces que leurs homologues savons dits « traditionnels ». Un comble, ou plutôt encore une parade marketing pour nous faire payer un produit plus cher au quotidien, et finalement plus toxique pour nous et notre écosystème. Donc achetez du classique, c’est mieux pour le porte-monnaie, comme pour la Nature.
Pour les dentifrices, et d’ailleurs comme pour tout ce qui est hygiène personnelle et intime, une seule mesure sûre: préférez les produits bio!
Histoire d’éviter le maximum de composés chimiques ou les dernières folies du lobby de la chimie: les nanoparticules, présentes par exemple dans les dentifrices.

Dans la farandole de magasins d’hygiène bio sur le web, EcoloMaisJeTemmerde a pu tester et approuver: Aboneobio (choix limité et un peu cher sans abonnement annuel, mais produits de qualité), Bio des Hauts de France (énorme choix mais trop d’emballage, certes recyclés ou recyclables, à la réception)
Si vous en avez testés d’autres, n’hésitez pas à faire leur critique (positive et négative) ci-dessous, rubrique commentaire.

Plus d’infos:
Site de la Commission Européenne: Le triclosan et la résistance aux antibiotiques
Why You Should Stop Using Anything With Triclosan
The Trouble with Triclosan: Environmental Defence’s new report
Pesticide in Soap, Toothpaste and Breast Milk – Is It Kid-Safe?: EWG’s Guide to Triclosan

Publicités

5 commentaires sur “Haro sur le Triclosan, l’Antibactérien phare

  1. Shadows dit :

    Merci pour cet article qui rappelle une énième fois que les industriels se contrefichent bien de notre santé et nous vendent n’importe quoi ! Perso j’utilise divers dentifrices bio (en fonction de ce que je trouve) dont vegeto caryl et un bain de bouche du Dr Hauschka à la sauge. Sinon j’avais publié il y a 2 ans la recette de mon pote Rico pour faire son propre dentifrice bio : http://17shadows.blogspot.fr/2010/09/autant-en-emporte-les-dents.html

  2. Merci beaucoup pour vos alternatives.

  3. biohalogiste dit :

    Les bras et le cerveau m’en tombe!
    Juste pour rigoler, les ingrédients d’un produit bio d’un des sites recommandé:http://www.aboneobio.com/toilette-bio/pour-homme/creme-apres-rasage-homme-p-495.html?
    -parfum -> un allergène ultra connu qui pose beaucoup de problème
    -alcool -> cancérigènes certain ! Tératogène ! Dépresseur du SNC, etc, etc…et peu d’analyse sur son métabolisme par la peau… Mais si on compare au triclosan, c’est la même histoire
    -Benzoate de sodium -> suspecté d’être la source d’hyperactivite chez les enfants
    -Trygliceride -> facteur de risque cardio vasculaire… Et peu d’étude sur son métabolisme possible par la peau !
    -Eugenol -> hepatotoxique…

    Je m’en arrête la parce qu’on pourrait le faire sur tout les ingrédients…

    Pourquoi je poste ça ?
    1- il n’y a que les allumé qui pense qu’un produit naturel a moins de danger qu’un produit « industriel  »
    2- la plupart des produits utilisés dans l’industrie ont été d’abord isolé de produits naturels ( oh les vilains paraben…présent dans la fraise, la mûre, la carotte, l’oignon ! Ou encore le sel d’aluminium… Présent à 100% dans la pierre d’alun )
    3- un principe actif, par définition, a toujours des effets secondaires, naturel ou pas
    4 – tout est question de dosage et d’utilisation: on ingere pas le triclosan et il est présent en cosmétique… Domaine particulièrement reglemente qui implique que le produit ne pénètre pas dans le derme sinon c’est classe en médicaments ! Et des études chocs sur la toxicité des produits appliquée sur la peau « si il passait dans le sang « , j’en connais pour tout les produits !
    Il y a toujours possibilité de prouver que ce composant ,comme par hasard par rapport aux autres, passe miraculeusement une barrière et que s’accumule, mais c’est pas probant pour l’instant si on fait une méta-analyse de toutes les études sur le sujet !
    Moralité ? Les « anti-machin » ont toujours un produit de prédilection qui sera un grand méchant secret industriel…ce qui permet d’éviter de prendre du recul et de réfléchir un tant soi peu !

  4. biohalogiste dit :

    P.s: désolé pour les fautes… Le correcteur de mon téléphone est pénible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s