EcoloMaisJeTemmerdeJournal: Tour du Monde de l’Ecologie du Mois de Juillet


Fin du mois de juillet, il est grand temps de faire notre tour de l’Ecologie du mois! Au menu: du nucléaire, du béton, du poisson, du gaz, des semences, assaisonné d’espoir et de courage. On y va!

Energie à gogo
Pourquoi les factures d’électricité vont augmenter de 50 %
Côté nucléaire, le lobby vient de s’apercevoir qu’il n’a pas budgétisé suffisamment, ni d’éventuelles hausses des normes de sécurité (depuis la construction des centrales), ni le démantèlement, ni la gestion des déchets radioactifs. C’est dire le sérieux de ce lobby, uniquement préoccupé par le profit à court terme.
Côté hydraulique, in fine, le prix devient compétitif face au nucléaire mais c’est sans compter sur la privatisation des ouvrages pourtant propriété (car payés par) les contribuables français.
Côté éolien terrestre, l’instabilité juridique a fait baisser de 70% les implantations au premier trimestre de cette année.
Quant au photovoltaïque, il a été mis en pièce par la réduction drastique des aides et le changement des prix de revente au Kwh à EDF…
Preuve une fois encore que le Grenelle n’a été qu’un ballon de baudruche.
Le PS au pouvoir s’inscrit au milieu entre l’UMP pro nucléaire et les écolos pro-énergie renouvelable. Au PS le changement énergétique, c’est pas pour maintenant. Tout comme le courage politique.

Fukushima – Une enquête sur des compteurs de radiation truqués a été ouverte
Comme si toutes les fraudes ayant précédées et causées la catastrophe (selon le dernier rapport officiel et définitif) ne suffisaient pas, les sous-traitants de TEPCO continuent dans leur connerie la plus crasse, en jouant avec la vie des ouvriers chargés de réparer les dégâts. Un (ir)responsable d’une de ces firmes a demandé aux employés de recouvrir de plomb les dosimètres chargés justement de prévenir d’un dépassement des doses admissibles.
Pas de mort certes, mais une demande parfaitement criminelle. C’est toute une filière à rééduquer!

Pas de marge de sécurité pour payer le démantèlement du nucléaire . C’est clair, c’est dit, c’est écrit dans un épais rapport. Et on peut même enfoncer le clou avec l’Autorité de sûreté nucléaire qui précise: « il n’y a pas de marge suffisante pour couvrir les aléas et les incertitudes »
Comme disait les Inconnus dans leur sketch culte « Le nucléaire, c’est une question de confiance ». (sic!)

Tricastin: incident de niveau 1 dans une usine de transformation d’uranium d’Areva
Rassurez-vous, aucun problème. Personne n’a été blessé. L’environnement n’a pas été pollué. Tout va très bien Madame La Marquise.
« Un écart concernant la masse d’hexafluorure d’uranium contenue dans un cylindre n’a pas été détecté par les moyens de contrôle prévus à cet effet » dixit Areva.
Dans l’article de 20 minutes, relayant la dépêche AFP, on apprend à notre plus grande surprise que « cet écart de masse, bien qu’inférieur à la limite autorisée par l’arrêté préfectoral en vigueur sur le site, était supérieure à la règle interne relative »
Comment ne pas comprendre que la réglementation reste et demeure laxiste? Parce qu’en interne, l’opération du transport du petit cylindre radioactif a dû être stoppée!
Puisqu’on vous dit que ce n’est pas grave. Ayez confiance, braves gens!

Le travail c’est la santé ou… pas
Et ça continue! Pourquoi s’arrêter en si bon chemin, question Ethique: EDF se voit épinglée pour des infractions au droit du travail.
Et c’est l’ASN, confirmant les allégations de salariés sous-traitants comme des employés d’EDF syndiqués, qui tape du poing sur la table:
« Sur l’ensemble du parc en exploitation », il y a « des dépassements, parfois extrêmement importants, des limites des différentes durées réglementaires du travail, et des insuffisances de repos caractérisées ». Ceci soulève des questions d’organisation « mais aussi de santé et de sécurité ».
Pas sûr qu’Henri Proglio, soucieux de la productivité à tout prix et des dividendes des actionnaires d’EDF, comprenne le message de l’ASN, l’autorité de sécurité nucléaire.
On savait qu’à HEC, les élèves n’étudiaient pas la physique nucléaire, mais visiblement, même le droit du travail reste ignoré.
Seul compte le fric, facile, à court terme.

BTP immonde
Le Groupe Vinci s’égare dans la forêt de Khimki
La construction d’une nouvelle portion d’autoroute réalisée va détruire une partie de la dernière réserve d’oxygène situé au Nord de Moscou. Derrière le consortium sorti vainqueur d’un appel d’offres truqué dans le cadre d’un Partenariat Privé Public, on retrouve le groupe français Vinci.
En plus de la forêt menacée, c’est une des dernières rivières d’eau peu polluée, la Kliazma qui s’avère en danger, d’où la rebellion des écologistes locaux.
Tout va tellement bien que devant le tollé suscité et l’opacité de la procédure d’attribution, le président Medvedev a ordonné un complément d’enquête « d’utilité publique » tout en suspendant le projet. En parallèle, devant la non-transparence de Vinci, le groupe de BTP français a été signalé le 6 février 2012 comme « non communicant» dans le cadre du projet « Global Compact » des Nations Unies. Rien que ça!
Et quand on pense que le même groupe sulfureux construit l’aéroport de Notre-Dame des Landes, il y a de quoi s’interroger sur la probité des élus locaux soutenant le projet, et notamment notre actuel 1er ministre, Jean-Marc Ayrault…
Léonard de Vinci doit se retourner dans sa tombe, s’il voyait ce qu’on fait en son nom.

Energies Renouvelables et Stockage: l’espoir
Parmi les arguments des détracteurs des énergies renouvelables et pro-nucléaire, il y a le non-stockage de l’électricité. Et oui, à quoi bon faire de l’éolien, si la nuit ou en cas d’absence de vent, vos installations électriques ne peuvent être alimentées.
Manque de chance pour ces lobbyistes, après les pays nordiques précurseurs, l’Europe entière s’organise pour enfin donner l’impulsion sur ces technologies de stockage en finançant une batterie géante. Et cocorico, c’est l’association d’une start-up française McPhy Energy et du CNRS qui permet cette innovation.
Dans les cartons, « un modèle de 100 kg début 2013, qui permettra à des industriels de disposer d’environ deux jours de back up en énergie »
Prochain jalon, ce projet européen nommé INGRID avec 1 tonne d’hydrogène solide pour obtenir un stockage de… 39 mégawattheures (MWh).
Les pro-nucléaires peuvent toujours se faire cuire un oeuf… à l’électricité verte!

Gaz de Schiste et Forage: des trous, des petits trous, encore des petits trous
Si en France, le lobbying écolo semble porter ses fruits, aux USA, rien de tel. Bien au contraire, ne résistant pas à l’appel du pognon facile, les compagnies gazières veulent forer même… dans les cimetières.
Ici pas question de profiter des feux follets, juste des poches de gaz située en-dessous, très profond sous les tombes (sic!), grâce aux forages horizontaux.
Et l’expression creuser 6 pieds sous terre prend tout son sens…

forage Gaz de Schiste sous les tombes
Source Image: le monde.fr

De l’eau dans le gaz pour un rapport
Gaz de schiste toujours. A l’instar du nucléaire, les lobbies tout puissant s’en donnent à coeur joie pour imposer leurs idées et leurs technologies.
Ainsi promis, juré, une étude scientifique et indépendante prouvait enfin l’innocuité relative des forages. Manque de chance, le géologue Charles Groat, directeur adjoint de l’Energy Institute et premier auteur du rapport fait partie du conseil de direction de PXP, une société du lobby du gaz de schiste. Pire le « scientifique » a touché près de 1.2 millions de dollars, étant actionnaire de PXP.
C’est ce qu’on appelle être pris la main dans la poche de gaz! Inutile de vous dire qu’en plus des chiffres obsolètes détectés dans le rapport, cette étude ne vaut plus rien.

Jeux Olympiques
Vous n’y réchapperez pas et ceci pour deux raisons.
La première pour les records: JO : la chasse aux records menacée par la pollution Et oui moins d’oxygène et trop d’ozone pour les poumons, les records risquent de ne pas tomber.
En même temps, faut-il s’inquiéter pour la santé des populations (dont les athlètes)? Le 25 juillet dernier le taux d’ozone atteignait 190 microgrammes par mètre cube d’air dans certaines régions du sud de l’Angleterre, alors que l’OMS impose… 100 microgrammes.
La seconde pour le côté « vert » des jeux: quand les sponsors brouillent l’image de Jeux Olympiques « verts »
Certes des efforts nombreux ont été réalisés (les déplacements « doux (marche à pied et bicyclette), construction sur des terrains vagues dépollués, béton bas carbone et 75 % d’acier en moins pour le grand stade…). Malheureusement les pires entreprises de la planète ont financé ce grand barnum: BP, Dow Chemical (la catastrophe de Bhopal), Lakshmi Mittal, propriétaire d’ArcelorMittal, et son fils ont même été honorés de transporter la flamme olympique!
Et surtout ne dites pas à nos sportifs que Rio Tinto (maintes fois épinglé pour son non-respect de l’environnement et des droits de l’Homme) a fabriqué leurs médailles.

Agriculture
Avez vous déjà vu les publicités d’Intermarché, se vantant de sa flotte de bateaux, permettant d’avoir des prix du poisson imbattables? Et bien, les pratiques immondes que cachent ces nuées de navires industriels seront bientôt interdites: Le chalutage profond bientôt interdit en Europe
Ainsi les grands armements Scapêche (groupe Intermarché), mais aussi Euronor et Dhellemmes sont dans le collimateur des écologistes comme de Bruxelles pour leurs chaluts de fond et de filets maillants de fond, car ces moyens détruisent les écosystèmes marins.

Epandages aériens de pesticides: nous demandons une réelle interdiction L’inconscience de certains élus comme leur cupidité semble sans limite.
Ainsi en 2010, le Grenelle fantoche de l’environnement interdisait les épandages aériens de saloperies chimiques, sauf en cas de dérogation. Et comme à l’accoutumée, en France, les dérogations ont explosé prouvant une fois de plus l’inutilité de ce Grenelle.
Pourquoi s’inquiéter de ces épandages? Parce qu’ils sont synonymes de dispersion de ces biocides, littéralement tueurs de vies, dont les effets sont désastreux sur toutes formes de vies, des insectes jusqu’au consommateurs en passant par les agriculteurs, leurs familles, et les riverains des champs.
Au menu: dérèglement du système hormonal, maladie neurodégénérative (tel Alzheimer ou Parkinson), cancer, allergie etc…
Merci Bayer, Monsanto, BASF pour ne citer qu’eux! Et quand on pense que le slogan de BASF est « la chimie c’est la vie ».

Les semences de variétés traditionnelles ne peuvent plus être commercialisées
Le lobby des semenciers (dont Monsanto) a gagné une bataille mais pas la guerre. Nous vivons ainsi dans un monde où les agriculteurs (ou les particuliers) n’ont plus le droit de semer ce qu’ils veulent. Chaque semence commercialisable doit répondre à un cahier des charges « puisqu’ils impliquent que les semences soient… très peu variées. Seules des variétés hybrides F1 ou des variétés lignées, quasi cloniques, répondent à ces critères, qui ont été établis dans le seul but d’augmenter la productivité selon des pratiques industrielles » selon l’association Kokopelli.
Ridicule, injuste et nuisible à la biodiversité comme à nos libertés. Le combat continue.

Hollande défend le foie gras français face aux lobbys anglosaxons Les USA c’est mal. La France c’est bien… si on en croit les agriculteurs et les élus, question alimentation.
Malheureusement le problème, comme toujours, s’avère bien plus compliqué. Ainsi en ce qui concerne la souffrance des animaux, la France n’a pas de leçon à donner aux autres pays, que ce soit pour le gavage des oies ou pour les élevages de volaille en batterie, notre beau pays étant incapable de respecter la législation européenne pourtant bien trop laxiste.
Soit la filière trouve le moyen de faire un bon foie gras, sans faire souffrir les animaux, soit la législation doit être modifiée pour arrêter la production. Est-ce compliqué à comprendre?
Ou sinon comment critiquer le massacre des dauphins par les habitants des îles Ferroés, celui des baleines par les baleiniers japonais ou la maltraitance des chiens et chats battus pour améliorer le goût suivant les coutumes chinoises?
Question de crédibilité.

Pollution: le courage du peuple chinois
L’article Victoire pour des manifestants antipollution en Chine illustre une nouvelle fois l’adage l’Union fait la force. Car même dans une dictature communiste (qui n’a plus de communiste que le nom d’ailleurs) aussi impitoyable que la Chine, le peuple peut encore se rassembler contre des projets industriels peu respectueux de l’environnement et des élus corrompus.
En parallèle, bien intelligemment, afin d’éviter toute répression, les manifestants chinois ont diffusé des messages soutenant le parti communiste chinois.
Et quelle force! Le maire soutenant le projet d’évacuation des eaux de rejet de l’usine de pâte à papier a été partiellement dévêtu et exhibé sur la voie publique. Preuve s’il en était besoin, que la corruption a un lien étroit avec les agressions (industrielles) contre l’environnement, comme le soulignait durant la campagne présidentielle (en vain?) une certaine Eva Joly, magistrate anti-corruption.

Si l’EcoloMaisJeTemmerdeJournal du mois de Juillet était à votre goût, l’édition de juin reste disponible.

Publicités

L’Economie Verte selon Jean-Marc Ayrault : De Belles Promesses à Confirmer


Petit résumé des citations clés du discours de Jean-Marc Ayrault, hier, devant l’Assemblée Nationale.

Tacle Anti-Grenelle
«Il est fini le temps des sommets spectacles. Le temps où la concertation n’était conçue que pour donner l’apparence du dialogue social à la décision d’un seul. Il est fini le temps où l’Etat imposait ses décisions à des collectivités territoriales qu’il considérait comme de simples satellites, chargés d’exécuter sa volonté»
En contrepartie, Jean-Marc Ayrault a annoncé que «La conférence environnementale s’ouvrira dès la rentrée pour préparer le grand chantier de la transition énergétique et de la biodiversité»

Forage
«Le Code minier sera profondément réformé, concernant l’exploitation de notre sous-sol, pour donner toutes les garanties et la transparence nécessaires dans l’instruction de tout permis et la délivrance de ces permis» De quoi faire plaisir à Nicole Bricq…

Chine
Les pays comme la Chine «conserveront durablement une compétitivité liée à un coût du travail très faible, avec laquelle nous ne pourrons pas et nous ne voulons pas rivaliser. Pour préserver les emplois de nos travailleurs et nos capacités de production, nous avons, nous Européens, le droit de nous protéger de pratiques commerciales déloyales, d’exiger le respect de normes sociales ou environnementales et la réciprocité d’accès aux marchés. C’est le principe du juste échange, que nous voulons promouvoir»
A prévoir des labels, des taxes, de nouvelles normes, de nouvelles législations?

Agriculture – PAC
«Les exigences croissantes en faveur de la qualité des produits et de modes de production plus respectueux de l’environnement sont une chance pour nos agriculteurs et nos professionnels de l’agroalimentaire. Nous stimulerons, à travers une loi-cadre, le développement d’une agriculture diversifiée, durable et performante»
[…] « Nous offrirons à nouveau à nos agriculteurs un projet d’avenir, dans le cadre d’une politique agricole commune consolidée et rénovée » […]
« au niveau européen, les exigences croissantes en faveur de la qualité des produits et de modes de production plus respectueux de l’environnement sont une chance pour nos agriculteurs et nos professionnels de l’agroalimentaire »
(Concrètement, selon l’entourage du nouveau ministre de l’Agriculture, cette loi se nommera la « loi d’avenir sur l’agriculture, l’agroalimentaire et la forêt » et « sera élaborée à partir du deuxième semestre 2013 »)
S’il y a bien une priorité, c’est celle de protéger les agriculteurs et leurs familles des ravages des produits phytosanitaires (biocides) sur leur santé, comme des consommateurs. Il n’y a plus qu’à attendre le contenu du projet de loi, l’interdiction du Cruiser étant déjà un signe encourageant.

Logement
«Conformément aux engagements pris en faveur du développement durable et pour limiter les dépenses des familles, un plan ambitieux de performance thermique de l’habitat sera engagé, pour les logements neufs comme pour le parc ancien.»
En parallèle, pour le versant plus « économique », Mr Ayrault a déclaré qu’« Avant la fin du mois, un décret encadrant les loyers dans les villes sera pris. » et « Quant à la loi sur le renouvellement et la solidarité, la loi SRU, les communes qui ne respectent pas leurs obligations devant les citoyens verront leurs pénalités multipliées par 5. »
Logique puisque les normes (acoustiques, thermiques…) en vigueur à l’échelle européenne ont été écrites pour et par le lobby des matériaux du bâtiment.

Emploi & Industrie
«Nous redonnerons toute sa place à la recherche» […] «La transition écologique et énergétique que mon gouvernement veut initier sera créatrice d’emplois nouveaux. Nous allons développer une ’économie Verte’, fondée sur l’innovation technologique, qui sera l’une des composantes de notre redressement productif.»
Des exemples?

Politique globale – Société
« Pour diminuer notre empreinte écologique, nous construirons une société sobre et efficace. »
Les discours de Mr Ayrault bientôt dans les commentaires des documentaires sirupeux du tartuffe-écolo Yann-Arthus Bertrand.

Nucléaire
«La part du nucléaire dans la production d’électricité passera de 75% à 50% à l’horizon 2025»
Et sur quoi vous engagez-vous pendant la durée de votre mandat, soit au maximum 2017? Concrètement!

De quoi mettre l’eau à la bouche la plupart des écologistes « amateurs ». Nous ne nous livrerons pas à la même critique stupide, caricaturale et fallacieuse de l’infâme Jean-François Copé, puisqu’il y a bien des mesures concrètes annoncées (conférence environnementale, décret encadrant les loyers, multiplication des hausses aux villes illégales quant à la SRU), et qu’évidemment tout ne peut pas être détaillé 2 mois après l’élection présidentielle: il y a tant à faire pour réparer les mensonges, les revirements du précédent pouvoir mafieux.
Cependant force est de constater que Mr Ayrault n’a pas parler des sujets qui fâchent. Et justement il appartenait à la nouvelle opposition de ce pays la responsabilité de signaler les oublis réels et manifestes. Mais la facilité des diatribes politiques à l’emporte-pièce et ultra-médiatisable a une nouvelle fois été préférée, au préjudice de l’intérêt du peuple français comme de son environnement.

Faisons nous alors modestement l’avocat de Dame Nature: rien sur l’arrêt des subventions des activités industrielles les plus polluantes par l’Etat, rien ou si peu sur la fiscalité écologique où la France est avant-dernière en Europe puisqu’il faudra encore attendre la rentrée et la conférence environnementale (avec l’ombre d’un nouveau Grenelle fantoche, sauce PS?), rien sur le très controversé projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes, dédié au lobby du béton Vinci.
Côté nucléaire, pas de précision de la fermeture de Fessenheim et un engagement de réduire la part du nucléaire pour… 2025. Ridicule, car dans 13 ans qui viendra tâcler Hollande et Ayrault?

De belles promesses donc, de grandes lignes politiques pour engager la France vers un chemin, et quelques mesures concrètes, mais aucune (bonne) surprise! Comment ne pas être méfiant? Le PS s’avère loin d’être irréprochable en matière de lobbying tout autant que le National Sarkozism précédemment au pouvoir.
Il n’y qu’à se souvenir de l’influence du PS pour construire de nouvelles centrales nucléaires dans le passé lointain (sous Mitterrand).
Il n’y a qu’à voir ces préfectures (encore trop UMP) prêtent à s’asseoir sur les normes pollutions de l’eau potable.
Pire cette annonce officielle du gouvernement dans la collaboration entre le CEA (Commissariat à l’énergie atomique) et Bouygues Construction pour les études de génie civil du réacteur Astrid, projet de réacteur prototype à neutrons rapides prévu à Marcoule.
Encore une nouvelle entorse majeure aux accords EELV / PS, devenu bon à recycler: changement de portefeuille de Nicole Bricq (trop gênante pour les intérêts pétroliers), propos du ministre chargé des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies (brocardant les députés EELV quant à l’absence de “leur liberté de vote”), et refus d’attribuer la présidence de la commission du Développement durable aux écologistes!
D’où l’abstention de Noël Mamère, lors du vote de confiance au gouvernement Ayrault II, contrairement à la ligne de son parti, Europe-Ecologie Les Verts.

Ni contre, ni pour, à l’instar de la grande gueule moustachue, on ne peut qu’attendre avec impatience les actes concrets pour se forger une véritable opinion. D’ici là, notre vigilance sera au moins égale à celle du temps du Naboléon.

Sources:
journaldelenvironnement.net
lentreprise.lexpress.fr
smartplanet.fr
lemonde.fr